L'Homme qui murmurait à l'oreille des vaches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Homme qui murmurait à l'oreille des vaches

Message par Sauf Aléa le Lun 29 Juin - 7:52

 Jour 80, la Somme des jours s'égraine. 
Cernés par les Vascons abscons, Roland de Ronces Veaux et Vaches souffle dans son cor pour  lancer un appel à l'état d'urgence, notre héros carolingien brise le silence Dur en Dalle sur les schistes du Chambon, pour Que de l'Etat le Char se magne, à la barbe fleurie d'immobilisme des élus renégats abandonnant leurs troupes en rase campagne régionale.  
Jacob, notre patriarche élu de Dieu, lance sa prophétie d'apocalypse avec toute la sincérité de sa foi paysanne face à l'urgence absolue des populations abandonnées par les tout puissants. 
Roland dresse son échelle de Jacob vers les hautes sphères pour que nos ministres du culte étatique redescendent sur Terre à la hauteur des simples hommes que nous sommes. 
La voix sacrée de notre élu en appelle à une voie sacrée rive gauche, une vraie voix forte sans double sens, pour une vraie voie forte à double sens, les voix du Seigneur Etat sont impénétrables mais sans voie notre Vallée restera impénétrable. 
Nous autres restons désespérément sans voie de secours mais c'est surtout l'immobilisme total qui nous laissent sans voix. 
Nous apportons notre soutien à l'appel de notre élu vachement courageux, bien seul à parler avec son coeur, bien seul à s'affranchir des convenances, bien seul peut être tout simplement face à un état d'urgence absolue qui demande à chacun  de franchir les  limites qu'il a bien voulues s'imposer.  
Ce prêche dans le grand désert du moment fera t-il naitre des vocations?des disciples ? Un sens commun? Une union sacrée? Révélera t-il des hommes? Ou devrons nous encore nous contenter de scribouillards disciplinés persuadés qu'il est urgent d'attendre.
Le désespoir gagne du terrain chaque jour, la cohorte des révoltés progresse, bientôt la croisade des pauvres gens renversera les montagnes, quand allez vous en prendre conscience?
Après 80 jours, UN seul d'entre vous s'est révolté, un seul est allé mettre les pieds dans la vase pendant que les couards  restaient sur la berge, je suis indigné, dégoûté, désespéré.
Notre village de 500 âmes ne renversera pas la République, nous sommes le trou du cul du monde, quel risque courons nous à braver les interdits administratifs alors que c'est la mort qui nous attend cet hiver?
 Quels privilèges voulez vous préserver en ne vous dressant pas contre les remparts qui font obstacles à notre salut?
Etes vous aveugles pour ne pas voir que vous devenez le principal obstacle à toute solution en vous enfermant dans le carcan que les dispositifs administratifs ont tissé autour de vous?
Qu'avez vous à sauver de plus cher que les femmes et les hommes qui vivent prés de vous.?
Votre attentisme est désarmant, il nous  plonge dans l'abattement. 

Merci à JR notre cow boy Texan.  

 Chers Elus, l'heure est Grave

Sauf Aléa

Messages : 57
Date d'inscription : 12/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum