Perspectives du chantier du Chambon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Perspectives du chantier du Chambon

Message par L'agitateur le Lun 6 Juil - 22:08

Tout d'abord, je précise n'avoir aucune compétence en génie civil et en réseau routier de montagne. 
Mais je vous invite à une réflexion pragmatique :
Au Chambon, si nous voulons rétablir une circulation permettant d'assurer la vie économique de la vallée, donc nous parlons bien ici de construire une route à double sens de circulation ouverte toute l'année ( été et hiver ) dans un délai court donc en moins de 6 mois à compter d'aujourd'hui, nous disposons de trois solutions. 
Les trois options répondant à ce cahier des charges sont les suivantes:

A-     Réparer le tunnel, ce fut le choix des responsables jusqu'à la date du micro minage en gros. Nous avons à l'heure actuelle un volume rocheux d'environ 1 million de mètre cubes menaçant ou non de s'apprêter à tomber, peu importe, cette masse rocheuse mobile surmontant un réseau routier est sans égale en France à l'exception de Séchilienne. Quelle commission de sécurité, autoriserait dorénavant la construction d'un ouvrage d'art ( tunnel ou pont ) ou simplement le passage d'une route dans un secteur présentant une telle instabilité et ceci après purge ou sans purge. Nous parlons ici d'une construction en moins de 6 mois pour sauver la vallée. Personne ne permettra un tel projet. Donc l'hypothèse A est rejetée. 

B-     La route de Cuculet, le comité de massif de ce jour 06/07 a été sans appel : halte aux fausses déclarations, la route de la rive gauche ne sera jamais une vraie route à 2 voies ouverte toute l'année. Donc l'hypothèse B est rejetée. 

C-   L'ancienne route qui passait au fond de la vallée et qui se trouve maintenant sous les eaux du lac. Elle se situe sur un périmètre géré par EDF, de ce fait nous n'avons pas d'informations plus détaillées que le rapport disant qu'il y a trop de sédiments, un temps de séchage des limons de plus d'un mois, etc..... en absence d'études précises sur sa faisabilité, et en faisant abstraction de la constante EDF, la réelle  dimension de ce chantier ci n'est pas connue. Donc hypothèse C : incertitude. 

Maintenant, il y a des sceptiques qui contesteront ces points:

a)-      On va m'objecter que les ingénieurs et techniciens faisant l'étude de ces chantiers sont des ânes, j'en doute, ce sont les mêmes qui ont construit le tunnel sous la Manche, le viaduc de Millau ou les métros de dizaine de villes en France.

b)-    On va me dire que ce sont les politiques qui font barrage par leur incompétence. Il en découle 2 possibilités, soit c'est vrai et dans ce cas malheureusement ils font barrage et comme ils ont le pouvoir et bien ils ont raison et rien ne se fait. Deuxième possibilité, c'est faux , ils ne font pas barrage et dans ce cas alors les ingénieurs  ont raison et s'ils disent que c'est impossible et bien c'est impossible. 


Dernier point, malgré la mauvaise presse des hauts fonctionnaires et politiques dans notre pays, je pense que ce sont des hommes de valeur et que sur des problèmes purement techniques comme c'est le cas pour une route, un pont, un tunnel ou un barrage, ils ne peuvent s'en remettre qu'à l'avis de spécialistes, il n'y a pas de variable d'interprétation, seulement des paramètres purement scientifiques. 
Dans notre cas du Chambon, plus rien ne se passe depuis 2 semaines, c'est un gigantesque "bordel", je ne pense pas  que ce soit par pur plaisir, je me plais à espérer que face à une situation qui dépasse l'entretien routinier du réseau départemental, les responsables se trouvent face à des choix difficiles parce qu'ils sont confrontés à des phénomènes qu'ils ne maitrisent pas. Je pense que ces hommes examinent toutes les portes de sortie, toutes les solutions pour éviter l'enclavement durable.  Mais je crains que ces hommes soient contraints à faire des choix difficiles voire terribles et qu'ils en soupèsent tout l'impact avant de prendre leur décision et d'en faire l'annonce à la population. 
Je souhaite me tromper, j'espère que l'hypothèse B est viable sinon tout est perdu.

L'agitateur

Messages : 12
Date d'inscription : 24/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum