Le marteau de l’État et l’enclume d'EDF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le marteau de l’État et l’enclume d'EDF

Message par Collectif du Chambon le Ven 10 Juil - 16:26

Une réflexion du site Freneytique qui rejoint exactement les questionnement du Collectif du Chambon :

La lecture de cet article du Dauphiné Libéré*, nous apprend, qu’un nouvel arrêté vient d’être pris par M. le Préfet de l’Isère : « fixant un protocole de remise en eau de faible amplitude de la retenue du barrage du Chambon afin d’évaluer le comportement du glissement de terrain. Cette remontée du niveau d’eau de 3,50 mètres au maximum par rapport à la côte actuelle est en effet jugée utile pour évaluer ce comportement compte tenu de l’activation du glissement de terrain observé les 4 et 5 juillet 2015.
Cette variation du niveau de la retenue du barrage (entre les côtes 1006 m et 1009,50 m) n’entraîne aucun risque supplémentaire prévisible pour la sûreté du barrage en cas de rupture du glissement du tunnel du Grand Chambon au regard des résultats de l’étude réalisée par EDF, relative à l’évaluation de la vague générée par le glissement de terrain du tunnel du Grand Chambon et au vu de la côte de la crête du barrage située à 1042,50 mètres. Enfin, la variation du niveau de la retenue du barrage du Chambon (entre les côtes 1 006 mètres et 1009,50 mètres) n’entraîne pas de risque supplémentaire pour la sécurité des tiers autour du lac compte tenu des mesures d’interdiction d’accès déjà mises en place et qui restent en vigueur. »
Je suis très étonné de lire ces lignes, car selon les déclarations d’EDF, lors de la réunion du 22 juin qui s’est déroulée au Freney-d’Oisans, M. Stéphane Toletti, directeur du Groupement d’exploitation hydraulique Écrins-Vercors d’EDF, a expliqué qu’aucun lien de causalité ne pouvait être établi entre le mouvement géologique subit par la montagne (falaise de la Berche) actuellement et les remplissages et vidanges répétés du barrage tout au long de ces dernières années.
Alors pourquoi ce remplissage de faible amplitude du lac du Chambon, puisque nous avons la garantie, selon EDF, que cela n’influe pas sur les montagnes qui entourent le lac ?!
Par contre, si le mouvement s’accélérait, il serait, de mon point de vue, logique de lier remplissages/vidanges et mouvement géologique dans la même boucle de causalité. Ce qui, à mon avis, impliquerait alors la responsabilité d’EDF, exploitant du Barrage du Chambon depuis 1946, dans l’accélération du mouvement géologique et d’effondrement d’une montagne déjà bien fragile.
Si nous récapitulons : d’un côté un arrêté préfectoral qui demande une opération de remplissage qui selon EDF, ne servira à rien.
De l’autre une demande de remplissage, qui, si elle accélère le glissement, impliquera la responsabilité de ladite société dans l’accélération du mouvement géologique de cette même montagne.
Dans cette analyse à trois sous, bien entendu, les demandes, les questions, les angoisses, une population prostrée depuis plus de trois mois, prise entre le marteau de l’État et l’enclume d’une grande société. Mais je pense que ça, vous l’avez bien compris, tout le monde s’en fout.


* http://www.ledauphine.com/isere-sud/2015/07/09/chambon-la-prefecture-va-tester-une-montee-du-niveau-de-l-eau

Collectif du Chambon
Admin

Messages : 438
Date d'inscription : 08/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://www.collectif-du-chambon.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum