Bras de fer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bras de fer

Message par Sauf Aléa le Lun 10 Aoû - 7:11

Nous sommes le 10 aout, la crise a débuté le 10 avril, en quatre mois nous savons qui fait quoi, ce qui marche et ce qui ne marche pas.
L'Isère se moque de nous, c'est une certitude, le CD 05 n'a aucun poids ( trop pauvre, trop petit, mal dirigé ), il y a un gouvernement dont on pense ce qu'on veut mais le premier ministre a le pouvoir, ça c'est un fait pas une illusion. 
En quatre mois, tout ce qui a fonctionné pour nous les sinistrés est venu d'en haut, du haut vers le bas, dans le sens de la hiérarchie et de la discipline institutionnelle et administrative. Le plus difficile a été d'atteindre et de solliciter les instances gouvernementales, le collectif s'y est attelé d'emblée et a contribué à la mobilisation de l'Etat. 
Le mouvement s'est donc effectué de la base citoyenne vers le sommet de l'Etat pour qu'ensuite l'action gouvernementale se fasse du haut vers le bas, c'est le constat de quatre mois de crise, ne pas faire cette analyse, c'est courir à l'échec dans toutes ses démarches.
L'Isère n'a pas de soumission hiérarchique directe vis à vis du gouvernement, soit c'est une certitude, cependant, je vois mal l'Isère demander son indépendance et vivre en totale autonomie, le lien vital avec le gouvernement est évident, les moyens de pression sont considérables, l'Isère a des besoins ne serait-ce que l'état de catastrophe naturelle qu'elle réclame, elle s'assiéra donc tôt ou tard avec l'Etat pour négocier, c'est d'ailleurs probablement sa démarche depuis le début, un bras de fer avec l'Etat pour une négociation.
Tout ceux qui encensent et soutiennent le 38 défendent leur adversaire contre leur propre camp, ils collaborent avec ceux qui les détruisent et qui exploitent leur naïveté et leur manque de sens politique ou pire leur discipline partisane. 
Comme Daladier, ils cherchent à éviter le conflit et l'affrontement en acceptant la compromission et le déshonneur, au final, ils auront le conflit et le déshonneur.
Alors nous doutons que se présenter avec un mètre à enrouleur sur le chantier puisse avoir une quelconque influence sur la nature des travaux et leur rapidité d'exécution, le département et  ceux de nos élus qui sont résignés se sont déjà copieusement ridiculisés dans les sphères administratives, il serait temps de remettre les pieds sur terre et de regarder la réalité en face. 
C'est notre espoir, nous sommes dans l'urgence, le système existe, il faut l'exploiter tel qu'il est, nous n'avons pas le temps de le changer aujourd'hui.
Nous entendons des demandes auprès de Turin, de l'Europe, de futurs élus régionaux ou nationaux, ok, tout est à envisager, seulement le facteur temps est un paramètre essentiel et toutes ces éventualités sont chronophages, nous pourrions aussi appeler au secours Obama, Poutine, le Qatar ou Pompidou, mais le rideau sera tiré bien avant. 

Je vous rappelle le concept de base qui est on ne peut plus simple :
Une route à deux voies, le reste, on s'en tape.

Sauf Aléa

Messages : 57
Date d'inscription : 12/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bras de fer

Message par Philippe Raybaudi le Lun 10 Aoû - 11:06

Bonne analyse à 4 mois de l'hiver !
avatar
Philippe Raybaudi
Admin

Messages : 77
Date d'inscription : 09/06/2015
Localisation : Massif de l'Oisans

Voir le profil de l'utilisateur http://www.raybaudi.info

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum