Dossier de synthèse et relevé de conclusion présenté au Ministère des Transports le 8 juin 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dossier de synthèse et relevé de conclusion présenté au Ministère des Transports le 8 juin 2015

Message par Sonia Paquet le Lun 15 Juin - 19:35

Ci-après, le dossier de synthèse présenté au Ministère des Transports le 8 juin : commission par commission les problèmes rencontrés.
N'hésitez-pas à les compléter !

Ce fichier est en cours de mise à jour et sera communiqué prochainement.

COMMISSION SANTE
Les communes de la Grave et Villar d’Arène Hautes Alpes très proches situées au pied du col du Lautaret barrière naturelle sont dépendantes de dérogation pour l’Isère au niveau de la santé et de la scolarité depuis toujours.
Au niveau du médical.
- Les patients en traitements lourds côté 05 doivent effectuer 125 km (hôpital de Gap) au lieu de 75 km (hôpital de Grenoble).
- Les patients des villages du 38 qui ont leur médecin référent à la Grave. Des patients ne peuvent plus aller en consultation ou alors prennent le bateau et commandent un taxi à leur frais. Surcoût des soins non remboursés.
- Services à la personne et HAD. Surcoût des dépenses pour les services de soins à domicile car tournées rallongées en temps de déplacements. Véhicules immobilisés de part et d’autres du lac.

COMMISSION VIE QUOTIDIENNE
- Les personnes âgées autonomes pour l’instant commencent à paniquer et nous constatons des effets de grande détresse dus à un isolement, que la solidarité montagnarde n’arrive plus à soutenir. Des familles, de part et d’autre du tunnel, proches en distance jusque-là ne se voient plus.
- Plus de livraison de presse dans les deux tabacs journaux des deux communes 05. Tout le monde n’a pas internet.
- Plus de lignes régulières de bus. LER 35 démarre et s’arrête à Le Monêtier les Bains. Plus de possibilité d’aller à Briançon. Service de taxi onéreux.

En conclusion :
Beaucoup de dépenses supplémentaires pour les habitants.
Des situations conflictuelles latentes malgré une solidarité mise en place dès les premiers jours.
Les esprits s’échauffent. La mise en place d’une cellule psychologique va devenir nécessaire.

COMMISSION SCOLARITE

37 collégiens scolarisés à Bourg d'Oisans jusque là demi-pensionnaires ont été reçus soit à l'internat soit en familles d'accueil. Les frais sont pris en charge par CG05.
Le transport scolaire est assuré en début et fin de semaine via le bateau entre 2 prises en charge en bus.

Que fait-on sur un lac gelé et des températures sibériennes dès Octobre. Les collégiens seront redirigés vers Briançon. L’internat de Briançon n’a que 10 places. Quelle solution ?

Pour les lycéens ça se complique : ils seront 5 normalement à intégrer VIZILLE. A ce jour leur accueil à Briançon paraît impossible et pourrait être refusé.

En conclusion :

Des familles seraient séparées de leurs enfants pendant des mois pour conciliation impossible entre leur travail saisonnier et la scolarisation de leurs enfants.
Ces problèmes engendreront forcement le départ de familles dont le choix de vie n'est plus respecté, la fermeture des classes primaires pour manque d’élèves suite au déménagement des saisonniers et des commerces locaux.

COMMISSION DES SOCIOPROFESSIONNELS

Toute l’activité économique tourne autour du tourisme. Nos vallée sont dépendantes de la région Rhône Alpes, Bassin parisien et Benelux et l’Italie.
(Les banques, les assurances, les collèges, les lycées les hôpitaux, etc sont en Isère.)
De Vizille à Briançon nous constatons des baisses de chiffre d’affaire de respectivement 25 à 15 % avec un pic du Freney à Monetier Les Bains de 70 %. Aujourd’hui, travailler des les vallées touchées est plus compliqué (approvisionnement, gestion des stocks, transport).
Une cellule de crise de la CCI est mise en place : les retours sont mitigés. Certes nous sommes écoutés mais :
- C’est aux socioprofessionnels à effectuer des démarches auprès de chaque organisme (RSI, DIRECCTE, Banque, Assurance….). Nous ne sommes pas habitués à cela.
- Des reports sont proposés mais comment parler de report alors le chiffre d’affaire est perdu et nous ne pourrons pas mieux payer dans quelques mois.
- A ce jour nous n’avons aucune réponse sauf pour le chômage partiel qui a été rapidement mis en place mais entraine des baisses de salaires.
- Certaines réponses de la CCI nous paraissent aberrantes : cessation d’activité pour les gérances, mise en procédure de sauvegarde pour certaine entreprises.
- La proposition de prêt à taux zéro nous parait difficile, nous avons déjà des emprunts à rembourser.
- La cellule de crise de la CCI a contacté les assureurs pour les encourager à activer la clause perte d’exploitation des contrats d’assurance (30 % des dossiers). Est-il possible par d’autres moyens d’appuyer cette demande ?
- Les demandes de reconnaissance d’état de catastrophe naturelle des mairies de Mizoen, La Grave, Villar d’Arène n’ont pas reçu de réponses et pourraient sauver 1/3 des entreprises.
- Il n’y a plus de presse, l’unique distributeur d’argent est rarement en état de marche, au 3eme millénaire…..

Conclusion : de nombreuses entreprises sont déjà à ce jour en péril. Exonération, indemnisation et fonds de solidarité semblent être des mots plus adaptés à la situation.

COMMISSION TRANSPORT

Nos villages ne sont plus desservis. Un service de bateaux a été mis en place pour pallier à certaines priorités (personnes travaillant sur l’Isère, collégiens, lycéens, visites médicales, notaires …). Ce service en l’état ne satisfait pas les populations :
Les bateaux ne sont pas à la mesure des besoins rencontrés :
- Capacité trop faible (- de 250 personnes / jour), temps d’attente trop long et retard fréquent des employés à leurs postes.
- Pas utilisable pour les matériaux, beaucoup d’entreprises doivent faire le tour par Gap 4h au lieu de 40 mn pour acheminer le matériel.
- Pas utilisables pour les touristes, les cyclistes
- Interrompu suivant les aléas climatologiques (orages fréquents en cette période)
- Les embarcadères ne sont pas sécurisés et surtout pas adaptés aux personnes handicapées ou à mobilité réduite (descente trop raide et parfois glissante) et aucun abri en cas de grosses chaleurs ou de fortes pluies.
Les services de bus n’existent plus côté Isère et côté Hautes Alpes le bus qui reliait Grenoble à Briançon fait le tour par l’Italie et s’arrête à Le Monêtier les bains.
Aucune navette n’est mise en place de part et d’autre du Lac obligeant la population à disposer d’une voiture de chaque côté du lac et engendrant des problèmes de parking où des actes de vandalisme ont été constatés.
Une amélioration est en attente pour notre quotidien d’un un service plus performant
Conclusion :
la liaison entre l’Isère et les Hautes Alpes est difficile.
Un service de bateaux plus efficace avec l’acceptation raisonnée des touristes. Retrouver un service journalier de bus côté Hautes Alpes est essentiel pour pérenniser l’activité touristique restante.

CONCLUSION
LA RD109 est fermée depuis le 10 Avril, sa date de réouverture est en suspend. C’est un axe essentiel entre le nord et le sud, la France et l’Italie (2500 véhicule/jour).
Sa coupure entraîne une modification profonde de la vie de tous les habitants, le désarroi est palpable.
Tout le monde est impacté, des enfants aux personnes âgées.
Pour pouvoir être présents à l’inauguration d’un nouvel itinéraire pérenne, il faudra surmonter cette crise : il nous faut des solutions. Nous avons besoin de vous.

Sonia Paquet

Messages : 54
Date d'inscription : 10/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum